Presse fédéraliste

Une Europe Unie dans un monde uni

Accueil > Documents > Cahiers pour la Constitution fédérale européenne n°1 > André ASCHIERI, Député à l’Assemblée nationale (Groupe Radical, Citoyens, Verts - (...)

André ASCHIERI, Député à l’Assemblée nationale (Groupe Radical, Citoyens, Verts - RCV)

12 avril 2008, par André Aschieri

Maire de Mouans-Sartoux

Mes chers amis, merci d’être venus ici, à Nice. Nous sommes des habitués, nous, des manifestations, mais on a rarement vu autant de monde, mais aussi autant de monde épris de liberté, une liberté que l’on veut partager ensemble. C’est vrai que les Alpes-Maritimes ne sont pas très habituées à cela.

Aujourd’hui souffle un vent de liberté, un vent de citoyenneté grâce à vous et on est très fiers de votre présence ici. Alors, en tant que Député national en France, j’ai eu l’occasion de travailler dans un domaine particulier qui est la santé et l’environnement, et puis il y a une mission parlementaire qui m’a conduit dans beaucoup de pays, et j’ai pu me rendre compte qu’aujourd’hui, ce dont nous souffrons le plus, c’est de la « marchandisation ». L’Europe qu’on nous a bâtie jusqu’à présent est très proche de cela. C’est une Europe des marchands, alors que nous voulons une Europe des peuples. J’ai pu me rendre compte aussi que c’est cela qui compte avant tout : le profit. Aujourd’hui, après avoir privatisé énormément de choses, après avoir essayé de mondialiser l’économie, nous savons que les services vont être aussi privatisés et mondialisés. Il faudra se battre encore tous ensemble dans ce domaine là. La culture va être certainement aussi privatisée. La santé, l’environnement, tout cela va disparaître au profit des marchands. Cette Europe, c’est un grand espoir à condition qu’elle soit cette Europe comme nous la sentons tous : cette Europe des peuples que nous attendons tous de nos vœux.

Merci d’être venus ici, merci de nous aider à changer les choses ici. Dans les départements, ce n’est pas facile, c’est vrai, mais quand on vous voit, on reprend confiance. Bravo.