Presse fédéraliste

Une Europe Unie dans un monde uni

Accueil > Fédéchoses > Numéro 152 — 2011/06 > Initiative pour une Europe solidaire et communautaire

Initiative pour une Europe solidaire et communautaire

juin 2011, par Catherine Vielledent

Le 8 février dernier a vu le lancement d’une initiative pour une Europe solidaire et communautaire de la part des syndicats de la « Majorité ». Une plate-forme a été créée, ouverte aux contributions des citoyens : représentants des milieux économiques et sociaux, d’organisations de la société civile, du Parlement européen, de la fonction publique et des organisations syndicales et professionnelles européennes, de la presse européenne.

Les promoteurs de cette initiative se sont fédérés autour d’une exigence de solidarité :

  • solidarité à tous les niveaux ;
  • solidarité citoyenne ;
  • solidarité entre générations ;
  • solidarité entre actifs, inactifs et précaires ;
  • solidarité entre Etats membres au sein de l’Union européenne.
  • Une Plate-forme pour une Europe solidaire et communautaire (www.europe-solidarity.eu) a été créée par la majorité des syndicats des Institutions européennes, mais ouverte aux acteurs économiques et sociaux et à la société civile. La Plate-forme entend agir :
  • pour bâtir une Union européenne solidaire, qui rassemble ses Peuples et soit au service de ses citoyens ;
  • pour sauvegarder et renforcer le modèle social européen ;
  • pour mettre en place des réponses à la crise qui nécessitent gouvernance économique et moyens budgétaires européens ;
  • pour que les choix politiques légitimes opérés aux niveaux européen, national, régional et local soient mis en oeuvre par des fonctions publiques permanentes, compétentes et donc indépendantes de tous les groupes de pression et groupes d’intérêt sectoriels ;
  • pour que l’Union européenne dispose effectivement de la masse critique afin de peser suffisamment à la fois pour élaborer des solutions solidaires et équitables et pour défendre les intérêts communs de ses citoyens sur la scène internationale ;
  • pour que les "peuples d’Europe" soient appelés par leurs gouvernements à « une union sans cesse plus étroite » et pour que les "citoyens de l’Union" soient effectivement représentés au Parlement dans l’élaboration des politiques européennes (Traité de Lisbonne art. 14 TUE).

Il importe qu’un débat public soit engagé afin que le citoyen européen puisse faire, en toute connaissance de cause, ses choix sur l’Europe à construire ensemble.

La Plate-forme a d’ores et déjà sollicité l’appui du Président de la Commission européenne auquel des propositions d’actions concrètes ont été proposées. La Plate-forme envisage de lancer la pétition « La solidarité, au cœur de la relance du projet européen » et d’organiser « Les assises de la construction européenne » en septembre 2011. Nous vous invitons à signer la pétition (www.europe-solidarity.eu).


Catherine VIELLEDENT Secrétaire générale du Groupe Europe de l’UEF - Membre du Bureau de l’UEF Europe - Bruxelles