Gardarem lo Larzac !

DANS 6 MOIS, L’ARMÉE PROPRIETAIRE DU LARZAC ?

  • Le Préfet de l’ Aveyron a annoncé que la procédure d’ expropriation d es paysans du Larzac entrait dans sa phase finale.
  • L’ Enquête parcellaire s’est ouverte officiellement le 12 février : devant le boycott massif des paysans et des Mairies concernées, le Gouvernement fait accomplir cette formalité à la Préfecture.de Rodez !
  • L’Arrêté de cessibilité, pris ·par le Préfet à la suite de l’enquête parcellaire, détermine les parcelles à exproprier et clôture la phase administrative.
  • L’Ordonnance d’expropriation qui sera prise dans les 6 mois rendra I’Armée légalement propriétaire des terres. Elle n’aura alors même pas besoin de la force pour expulser les paysans : il lui suffira de leur rendre la vie impossible par ses tirs et ses manoeuvres...

LE LARZAC NOUS CONCERNE TOUS

  • parce que les 103 paysans se battent pour conserver leur outil de travail.
  • parce que l’armée qui veut leur prendre plus de 13 000 ha en possède déjà 270 000 dans tout le pays !
  • Elle est le plus grand propriétaire terrien en France ! Elle a besoin de ces terrains pour expérimenter les armes nouvelles que nous exportons si volontiers, pour s’entraîner à la lutte « contre l’ennemi intérieur »,
  • pour inviter l es armées anglaises, américaines, allemandes à manoeuvrer chez nous...
  • parce que les paysans du Larzac, en 4 ans de lutte, ont reçu le soutien de tous ceux qui veulent un vrai changement dans notre société : leur défaite serait notre défaite à tous. Nous étions 80 000 à la Marche des Paysans Travailleurs en 73 ; nous étions plus de 100 000 à la Féte de la Moisson en 74 ; il est urgent de nous mobiliser à nouveau.

LE LARZAC NOUS CONCERNE EN TANT QUE FÉDÉRALISTES

  • Car il n’y a rien à attendre de la prise du pouvoir parisien par des partis qui, tous, de I’Occitanie à la Bretagne, en passant par Djibouti, imposent le culte de I’État-nation.
  • Car à toutes les aliénations, les Occitans doivent ajouter l’aliénation nationale.
  • Car il est impossible de « résoudre le problème du Larzac », de décoloniser I’Occitanie, sans dépasser le cadre national bureaucratique et centralisé parla construction d’un État fédéral européen.

En effet, celui-ci peut seul :

  • ouvrir la voie à la libération de I’Occitanie parla destruction de I’État-nation ;
  • ouvrir la voie au socialisme parla suppression de l’hypothèque impérialiste russo·américaine.

NON À L’EUROPE KAKI DES MILITAIRES !

NOUS GARDERONS LE LARZAC

CONTRE L’ARMÉE ET L’ÉTAT NATIONAL !

NOUS LIBÉRERONS L’OCCITANIE PAR LA DESTRUCTION DE L’ÉTAT-NATION !

Mots-clés