Préface à l’ouvrage de Mario Albertini, L’Etat national