Une place pour la militante kurde Hevrin Khalaf à Lyon

, par Thierry Lamberthod

Le 21 septembre 2021, à 18 h, Madame la maire de Lyon 7 Fanny Dubot et Monsieur Grégory Doucet Maire de Lyon inaugureront, comme voté à l’unanimité du conseil municipal du 8 juillet dernier, une place dans le quartier de la Guillotière au nom d’Hevrin Khalaf.

Cette place, situé devant l’ancien garage Citroën à l’angle de la rue de Marseille et de la rue Salomon Reinach prend tout son sens dans ce quartier multiculturel de Lyon où depuis toujours se croisent, ceux qui, expatriés recherchent paix, accueil, solidarité et mieux vivre.

Madame Sonia Zdorovtzoff adjointe à la solidarité internationale à la Mairie de Lyon, soulignait lors de ce conseil municipal « qu’à travers cet hommage, la mairie de Lyon 7e et la ville de Lyon souhaitent saluer l’implication du peuple kurde dans la lutte contre le groupe armé État islamique et célébrer celles et ceux qui œuvrent pour la paix et la démocratie en Syrie ».

Comment ne pas mettre en parallèle avec l’engagement des résistants lyonnais, le combat d’Hevrin Khalaf membre du Conseil Démocratique Syrien (CDS) et secrétaire générale du parti de centre gauche Avenir de la Syrie pour un Moyen- Orient laïque et démocratique, pacifiste et féministe, pour une Syrie plurielle et décentralisée en réunissant arabes, kurdes, assyriens, yézidis, turkmènes… dans un même combat contre le régime de Bachar El Assad et l’État islamique. Elle œuvrait pour le rapprochement de toutes les communautés en Syrie comme ceux qui créèrent leurs réseaux de résistance et les unifièrent à Lyon dès 1942 en coopération avec Jean Moulin : Henry Frenay, Berthie Albrecht, Lucie Aubrac et tant d’autres. Les résistants français étaient de toutes confessions, croyants ou non, de toutes origines sociales, de toutes origines partisanes, francs-maçons, français, étrangers... et n’avaient comme seul objectif que la libération de la France et la construction d’une société plus juste et égalitaire. Ils créèrent le Conseil National de la Résistance et mirent en actions ses principes. Comment ne pas voir de similitudes à 80 ans de distance avec ce qu’entreprenaient Hevrin Khalaf, son mouvement et l’ensemble des organisations du Rojava, rassemblées dans la Fédération démocratique du Nord et de l’Est de la Syrie.

C’est dans cet esprit que le mardi 21 septembre 2021 à 18 h nous nous retrouverons avec beaucoup de tristesse, tant l’assassinat d’Hevrin Khalaf et de son chauffeur par des milices djihadistes liées au pouvoir turc fut des plus barbares, mais aussi beaucoup de détermination à poursuivre notre soutien au peuple kurde.

Il faut le rappeler, prise dans une embuscade elle a été torturée et violée, lapidée et criblée de balles. Comme le dit le sociologue Carol Mann spécialiste de l’étude de genre et des conflits armés « le viol d’Hevrin Khalaf est une déclaration de guerre à tout le peuple kurde mais aussi aux droits des femmes de toute la région ».

Après l’inauguration d’un pont à Berceto (sud-est de Parme) en Italie la ville de Lyon sera la première ville de France à honorer le combat d’Hevrin Khalaf. Nous ne pouvons en tant que militants de la cause kurde qu’être fiers et reconnaissants qu’une place de Lyon rappelle aux générations futures son sacrifice. Mais le plus bel hommage que nous pouvons lui rendre sera de continuer son combat en accompagnant le peuple kurde dans son long chemin vers un Moyen-Orient libre et démocratique. Nous savons que ce chemin sera long mais l’exemple de Chevrotin Khalaf nous montre la voie.

C’est dans cette optique que Madame Fanny Dubot, Maire de Lyon 7e, a accepté que l’association humanitaire kurde Roja Sor France, soutenue par Amitiés kurdes de Lyon-Auvergne-Rhône-Alpes, organise une exposition, évoquant Hevrin Khalaf, le Kurdistan, le Rojava, le centre médical Hevrin Khalaf à Qamisli, du 22 septembre au 12 octobre 2021 dans le hall de sa mairie.

Pour que vive la mémoire d’Hevrin Khalaf et avec elle celle de toutes les femmes kurdes et internationalistes tombées au combat dans la lutte contre Daesh, pour un Moyen-Orient libre et démocratique, nous comptons sur votre présence lors de l’inauguration du 21 septembre 2021.