Un parlement mondial suggéré lors du Forum social mondial de Dakar

La création d’un parlement mondial élu par la population mondiale a été suggérée lors d’un événement tenu à Dakar au Sénégal dans le cadre du Forum social mondial. S’exprimant sur la question, Jo Leinen, un des orateurs, député allemand au Parlement européen et Co-superviseur du comité consultatif de la Campagne internationale pour une Assemblée Parlementaire des Nations unies, a indiqué qu’ « Un parlement mondial démocratique et représentatif serait une institution d’une légitimité politique sans précédent. Sa mise sur pied se révèle nécessaire en ce sens qu’il importe d’exercer un contrôle démocratique sur la mondialisation ». « Il n’est nullement possible ni souhaitable de renverser la mondialisation. Toutefois, ces institutions qui contrôlent en grande partie le processus notamment l’Organisation mondiale du commerce ou les institutions financières internationales, excluent les citoyens du monde de leur prise de décisions. Cette situation ne peut perdurer » a-t-il ajouté.

« Les populations du monde veulent s’exprimer sur les questions qui les affectent. Leurs aspirations ne peuvent se limiter au niveau national dans la mesure où les décisions importantes prises au niveau mondial vont sans cesse grandissantes. Une représentation mondiale démocratique est nécessaire. L’objectif est de créer une assemblée directement élue » a dit Manuel Manonelles, directeur de UBUNTU - Forum mondial des Réseaux de la Société civile.

Mamadou Ibrahimia Fall, représentant de la Campagne pour une Assemblée parlementaire des Nations unies (UNPA) pour le Sénégal, a donné plus de précisions quant à la proposition de la campagne : « Nous suggérons une approche graduelle. L’assemblée pourrait dans un premier temps être composée de parlementaires nationaux et régionaux. Au fil du temps, une transition vers des élections directes pourrait être mise en œuvre. Ses pouvoirs au niveau international pourraient aussi être élargis progressivement. Au début, l’Assemblée pourrait principalement avoir un rôle consultatif. »

Coura Ndiaye, conseiller au Conseil économique et social de l’Assemblée consultative sénégalaise a fait ressortir le degré d’importance des activités de la société civile quant à la suggestion d’initiatives. Il a toutefois fait remarquer qu’un parlement reste inéluctable pour prendre des décisions. Plusieurs participants venus d’Ouganda, de Sierra Leone, du Benin, de Grande-Bretagne et de Norvège ont souligné la nécessité de consolider la représentation démocratique au niveau mondial. Il a été convenu qu’une relation directe beaucoup plus étroite entre les populations du monde et les institutions mondiales est plus que jamais de mise. La proposition d’une Assemblée parlementaire des Nations unies a été vivement approuvée et encouragée.

Le Forum social mondial est un événement mondial majeur qui réunit des activistes sociaux et des mouvements qui œuvrent en faveur de la solidarité, la démocratie et l’équité. Il est perçu comme un événement de masse s’opposant au Forum économique mondial de Davos, en Suisse, qui rassemble chaque année l’élite politique, financière, et économique mondiale.

Mots-clés