Les « Dix jours de Buenos Aires pour la Démocratie mondiale »

À propos de la réunion de Buenos Aires du Parlatino

, par Joan Marc Simon

Les 30 septembre et 1er octobre s’est déroulée à Buenos Aires, au Sénat, la conférence interparlemenatire “Processus d’intégration régionale et réforme des organisations internationales”, organisée par le Parlement latino-américain (Parlatino). Rencontre placée dans le cadre des “Dix jours pour la démocratie mondiale” organisés par l’ONG argentine Democracia Global, membre du World Federalist Movement.

Des parlementaires de treize Etats d’Amérique latine ont pris part à la rencontre, également suivie par divers observateurs internationaux. L’aboutissement de la conférence est une Déclaration commune exprimant l’engagement de progresser vers l’intégration économique et politique de l’Amérique latine.

De la perspectice d’un étranger à la région, le plus remarquable dans cet évènement, c’est l’élan positif dont bénéficie aujourd’hui l’intégration politique de l’Amérique latine, plus particulièrement si l’on prend en compte les difficultés que vit actuellement celle de l’Europe. Les affinités politiques entre les leaders latino-américains, l’émancipation économique et politique réelle vis-à-vis des Etats-Unis et de l’Union européenne, le refus commun de réformes structurelles du style de celles inspirées par le FMI, la croissance économique et le developpement du commerce intra-régional et avec l’Asie, tout celà rapproche le continent latino-americain.

Il reste toutefois à voir comment l’intégration latino-américaine peut continuer à prendre forme. Il y a de nombreuses structures en place -le Parlatino, le Mercosur.- et il semble que la voie du progrès sera montrée par le Mercosur, l’embryon du marché commmun sud-américain, qui pourrait prochainement procéder à l’élection directe de son Parlement.

Il y a de nouveaux souffles d’intégration et d”émancipation en provenance d’Amérique latine, et, si tout se déroule positivement, nous devrions assister au décollage tant attendu du nouveau monde.

P.-S.

Joan Marc SIMON
Membre du Comité fédéral de l’UEF et du Conseil du World Federalist
Movement. Ancien Secrétaire général de l’UEF Europe - Barcelone

Traduit de l’anglais par Jean-Francis BILLION - Lyon

Mots-clés